Skip to content

Différentes applications civiles des drones

Manuel Castellanos

Manuel Castellanos

AERTEC Solutions / Aerospace Industry

 

Dans l’aéronautique moderne, un des champs d’application les plus remarquables est sans aucun doute celui des drones. De la Première Guerre mondiale à nos jours, ces appareils se sont progressivement développés et nous savons maintenant qu’ils sont et continueront à être utilisés à bien d’autres fins que celles d’épier l’ennemi.

En Espagne, depuis l’approbation du premier décret royal sur la régulation de l’utilisation des drones, en 2014, le nombre d’opérateurs et de pilotes enregistrés par l’agence d’État de la sécurité aérienne (AESA) n’a cessé d’augmenter ; des formations et des cours universitaires proposent des licences pour pouvoir piloter des drones en respectant les limitations exigées par la législation en vigueur (permissions de vol au-dessus des zones urbaines, des lieux hautement fréquentés, ou la nuit), même si l’on espère que de nouvelles normes viennent régulariser et apporter des conditions à certaines de ces restrictions.

Leur évolution se poursuit et, sur le long terme, les drones feront sans aucun doute partie de nos vies.

L’achat d’un drone est possible pour tout un chacun dans les rayons de jouets des magasins. On en trouve sous toutes les formes, dans différentes tailles et configurations et avec de nombreuses caractéristiques.

La fonctionnalité de ces véhicules aériens sans pilote (UAV, d’après leur acronyme anglais) s’illustre dans un grand nombre d’utilisations. Une des applications mises en œuvre récemment est celle du transport et de la remise de colis. La poste espagnole (CORREOS) est favorable à cette idée et a déjà effectué quelques essais dans le pays. Aux États-Unis, plusieurs projets sur ce sujet envisagent même la fourniture de repas et de médicaments à l’aide de drones. Le Rwanda, quant à lui, étudie la possibilité de construire une base de drones pour la fourniture de médicaments. De son côté, le gouvernement britannique a autorisé AMAZON à réaliser des essais de distribution à l’aide de drones ; en France et en Suisse, on teste la distribution de courrier à l’aide de ces appareils, même si des questions sur le trafic aérien, par exemple, doivent encore être résolues.

Les drones se déplacent rapidement sur un terrain irrégulier ou difficile d’accès et ils peuvent surmonter n’importe quel obstacle ; ils permettent d’obtenir des images vues du ciel ainsi que d’autres informations recueillies à l’aide de différents capteurs.

L’utilisation de drones se révèle également très utile dans le secteur agricole. Ils ont été testés pour explorer et créer des cartes sur le terrain, pour contrôler des incendies, surveiller des enclos et des troupeaux, ils sont utilisés pour les fumigations aériennes et pour aider à la conservation des ressources (cela inclut la localisation des parasites et des adventices), parmi d’autres fonctions.

Les drones sont aussi employés en tant que ressources dans les recherches archéologiques. D’autres sont utilisés à des fins géologiques et recueillent des échantillons à l’intérieur des volcans, mais aussi à des fins météorologiques, car ils permettent d’évaluer la température et l’humidité afin de prévoir le temps le plus exactement possible. De plus certains drones sont utilisés à des fins sanitaires, grâce à la collecte d’échantillons de pollen qui permet de combattre les allergies, et ils peuvent même, dans certains cas de couverture sanitaire urgente, diminuer considérablement les temps de réaction et d’intervention des autorités sanitaires.

Les drones sont classés en fonction de leur masse : moins de 2 kg, entre 2 et 25 kg, ou plus de 25 kg.

En biologie aussi, les drones ont un rôle à jouer. Ils servent à repérer les routes des oiseaux migrateurs, à étudier les baleines sans altérer leur habitat et même à surveiller les côtes afin de, par exemple, prévenir et restreindre les problèmes liés aux requins.

Les drones sont des robots ; pour cette raison, on les utilise pour des tâches dangereuses pour l’être humain, ce qui permet la manipulation, le nettoyage et l’étude de matériaux nocifs pour la santé des personnes. Au Japon, plus précisément à Fukushima, les drones ont été utilisés pour obtenir une vue précise de l’intérieur du réacteur nucléaire, afin d’élaborer un plan de nettoyage et de prévention d’éventuelles fuites.

De grandes sociétés, comme la NASA ou Airbus, étudient la possibilité d’utiliser des drones à énergie solaire pour réaliser certaines fonctions jusqu’à présent dédiées aux satellites, par exemple en créant des réseaux d’Internet dans des zones non couvertes. D’autre part, certains gouvernements utilisent les drones pour le contrôle fiscal des terrains, pour surveiller les frontières, d’éventuels trafics, ainsi que pour rechercher des personnes en localisant leur téléphone portable.

Il existe déjà des drones capables de décoller sous l’eau ; cette capacité ouvre un nouvel éventail de possibilités, très large, car ils pourraient être lancés à partir d’un sous-marin ou étudier les courants et les espèces marines.

L’utilisation commerciale sans doute la plus connue pour ces appareils est la capture d’images et de vidéos au cours de manifestations. Les drones ouvrent toute une nouvelle gamme de possibilités au journalisme photographique et aux cinéastes, et l’utilisation des drones pour les loisirs, que ce soit en tant que simple distraction ou dans le cadre de courses, est de plus en plus répandue. Les drones ont atteint la maturité nécessaire pour s’imposer dans de nombreux domaines. Vitesse rimant avec compétition, des courses spectaculaires passionnent de plus en plus d’adeptes.

Et il reste encore beaucoup à faire. Boeing a enregistré un brevet qui permettra la recharge des drones en plein vol, grâce à des terminaux de recharge suspendus en l’air et reliés à un câble connecté à une source d’alimentation sur terre. Ce concept pourrait servir de base pour les progrès et le développement de ce secteur. Il est maintenant évident que les drones ont trouvé leur place et leurs usages semblent se multiplier chaque jour, que ce soit pour des applications civiles ou militaires. La créativité, les fonctions et les applications de ces appareils, qui semblent infinies, sont en plein essor.

Les avantages liés à l’utilisation des drones sont évidents, mais tant que les normes légales ne seront pas régularisées il sera difficile de pouvoir recevoir du courrier, des journaux ou une pizza sur le pas de nos portes. Dans tous les cas, leur évolution se poursuit et, sur le long terme, les drones feront sans aucun doute partie de nos vies.

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest