Skip to content

Chronique d’expert par Chris Atkin, Royal Aeronautical Society

 

Le secteur aéronautique et spatial est particulièrement innovant et avant-gardiste. En tant que professionnels de l’aéronautique, nous recherchons des solutions qui modifieront la façon dont la société et l’économie mondiale fonctionnent.

La Royal Aeronautical Society a vu le jour il y a cent cinquante ans et c’est un immense privilège de devenir président de la Société en cette année de commémoration. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les nombreuses et remarquables réalisations des 150 dernières années. Même si la création de la Société faisait suite à la première concrétisation aéronautique, les ballons à air chaud, elle a précédé les vols des engins plus lourds que l’air d’Otto Lilienthal et des frères Wright. Notre communauté a pour habitude de repousser les frontières et de défier la logique traditionnelle. Il existe des institutions savantes, au même titre que la nôtre, et certaines plus prestigieuses que la Royal Aeronautical Society, mais rares sont celles qui ont précédé l’art et la société dont elles devaient assurer la promotion.

Repousser les limites et défier la logique traditionnelle n’est pas quelque chose de nouveau pour notre communauté.

Aujourd’hui, notre secteur réunit un grand nombre de personnes et encourage la compréhension entre le commerce national et un commerce international en pleine transformation. Il permet également la projection de la force militaire dont la puissance et la portée donnent à réfléchir. En plus du transport commercial et de la puissance militaire, le secteur de l’aviation et aéronautique et spatial rendent possibles des objectifs sportifs, humanitaires, scientifiques et de loisirs, notamment la conquête de l’espace.

Dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire, nous nous pencherons sur les 50 prochaines années. Même s’il est encore impossible de prédire avec certitude ce qui sillonnera le ciel dans le futur, nous voyons d’ores et déjà que l’industrie est en plein changement.

Les systèmes sans conducteur en sont encore à leurs balbutiements, mais le développement des technologies et les modifications réglementaires pourront être des sources de transformations dans de nombreux secteurs comme l’agriculture, la gestion et la maintenance des infrastructures, les interventions d’urgence, pour n’en citer que quelques-uns.

L’espace ne restera vraisemblablement pas l’apanage de quelques spécialistes. Le tourisme de l’espace est en train de devenir une perspective réaliste. La technologie en est déjà à un stade avancé et la demande, dans cette activité, est en plein essor.

Les contraintes législatives et réglementaires, le poids de l’opinion publique, sont autant de pressions qui obligent l’industrie à développer encore plus de systèmes aériens économes en carburant et respectueux de l’environnement. Bien qu’à une petite échelle, les solutions concernant des aéronefs électriques sont en pleine progression. Les contraintes technologiques qui limitent les principales applications commerciales existent toujours, mais ne sont pas insurmontables.

Dans l’immédiat, le défi consiste à assurer le maintien de l’expertise et l’engagement de la part des industriels. Le principe même de la Royal Aeronautical Society sera de miser sur les réussites et de transformer l’information en connaissance, l’expérience en meilleure pratique, les valeurs en normes, l’analyse en idées et l’enthousiasme en action.

Dans l’ensemble, après 150 années d’existence, les activités de la Société n’ont pas changé. Notre rôle est toujours de rassembler des gens compétents, expérimentés et enthousiastes, qui travaillent ensemble dans un environnement d’indépendance et d’impartialité.

Nous sommes sûrs que l’histoire se répètera : le succès viendra de la rencontre idéale entre les personnes et les idées adéquates.

 

 

Partager cet article