Skip to content

Entretien avec Vincent Harrison, DAA

Heading-VincentHarrison

 

Cet été, l’Aéroport de Dublin devrait figurer dans les cinq premiers du classement des aéroports européens en matière de liaisons transatlantiques.

 

Vincent Harrison est directeur général de l’aéroport de Dublin (DAA) depuis 2014. Il fut précédemment directeur de la stratégie, régulation et B2B, il a également assumé divers postes dans les pôles financiers de DAA.

 Ancien membre du comité politique d’ACI Europe, organisme représentant les aéroports européens, et ancien membre du Conseil de la Confédération de l’Industrie Touristique d’Irlande.  Vincent Harrison est actuellement membre de la Chambre de Commerce de Dublin.

 

linea

En un laps de temps raisonnablement bref, l’Aéroport de Dublin est devenu une importante porte d’entrée vers l’Amérique du Nord, comment y êtes-vous parvenu ?

Le nombre de nos connexions transatlantiques a fortement augmenté depuis 2011 et nous disposons désormais de cinq compagnies aériennes qui desservent 11 destinations aux États-Unis.

Aer Lingus dessert Boston, Chicago, New York-JFK, Orlando, San Francisco, Washington et, plus tard cette année, volera vers Los Angeles, Newark et Hartford Connecticut. American Airlines dessert Charlotte NC, Chicago, New York-JFK et Philadelphie. Delta Air Lines dessert Atlanta et New York-JFK. Depuis l’an dernier, Ethiopian Airlines propose des vols à destination de Los Angeles. United Airlines dessert Chicago, Newark et Washington.

La demande pour toutes les liaisons transatlantiques progresse et de nombreux transporteurs ont multiplié leur capacité et la fréquence de leurs vols, offrant plus de choix et de flexibilité pour les voyages d’agrément et d’affaires.

Il existe une importante concurrence sur certains trajets car trois compagnies aériennes desservent Chicago et New York-JFK et deux compagnies aériennes opèrent vers Newark, Los Angeles et Washington. Grâce à cette concurrence, les clients bénéficient de billets d’avion à des prix très intéressants.

Le nombre de passagers transatlantiques a augmenté de 17 % l’an dernier pour atteindre le nombre record de 2,5 millions de personnes voyageant depuis et vers l’Amérique du Nord. Nous avons intensifié notre offre de liaisons entre l’Aéroport de Dublin et l’Amérique du Nord, en ajoutant 12 vols transatlantiques depuis 2011, lorsque Aer Lingus a commencé à opérer vers Los Angeles, Newark et Hartford (Connecticut) et Air Canada rouge vers Vancouver un peu plus tard dans l’année.

Cet été, l’Aéroport de Dublin proposera 25 vols directs vers l’Amérique du Nord, desservant 16 destinations différentes. Il y a dix ans, les seules villes nord-américaines desservies par l’Aéroport de Dublin étaient New York, Boston, Chicago et Atlanta.

L’Aéroport de Dublin devrait figurer dans les cinq premiers du classement des aéroports européens en matière de liaisons transatlantiques. Cela sera une première dans l’histoire de cet aéroport que d’occuper une position aussi importante dans les liaisons aériennes entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

Nous avons étroitement collaboré avec les compagnies aériennes, en particulier avec Aer Lingus, afin de promouvoir l’Aéroport au Royaume-Uni, par exemple au moyen de présentations valorisant le smart way to USA en insistant sur les temps de correspondance minimums et les avantages du prédédouanement américain à l’aéroport de Dublin. Nous positionnons Dublin comme un aéroport plus agréable, plus efficace et plus rapide pour les correspondances vers les États-Unis, comparé à d’autres aéroports européens continentaux, ou par rapport aux voyages par la route ou le rail vers de plus grands aéroports britanniques. Actuellement, Aer Lingus transfère des passagers en provenance de 19 villes du Royaume-Uni vers le réseau de destinations transatlantiques via l’Aéroport de Dublin.

L’Aéroport de Dublin présente aussi l’avantage d’être l’un des seuls grands aéroports d’Europe à proposer un prédédouanement américain, un gain de temps pour les passagers à leur arrivée puisque le passage des services de l’immigration et des douanes se fait avant leur départ. À l’arrivée aux États-Unis, ils n’ont qu’à récupérer leurs bagages. Le gain de temps est considérable, la seule file d’attente sera celle du taxi les emmenant vers leur destination finale.

Cet été, l’Aéroport de Dublin devrait figurer dans les cinq premiers du classement des aéroports européens en matière de liaisons transatlantiques. Ce sera la première fois de son histoire qu’il occupera une telle place dans les connections aériennes entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

L’an dernier, plus d’un million de passagers ont transité par l’Aéroport de Dublin, établissant ainsi un nouveau record. Ce chiffre a augmenté de 27 %, aidant l’Aéroport de Dublin à devenir une importante plate-forme de correspondances pour les vols transatlantiques.

Cette année, pendant la haute saison, nous proposerons deux vols charters long-courrier avec le lancement des liaisons directes Dublin-Cancún (Mexique) et Dublin-Montego Bay (Jamaïque) opérées par Thomson/Falcon.

 

À long terme, pensez-vous que l’Aéroport de Dublin conservera sa position de porte d’entrée vers l’Amérique du Nord et deviendra une importante plate-forme de correspondances en concurrence avec d’autres aéroports européens ? Pensez-vous que le récent afflux d’avions de ligne de nouvelle génération constitue une menace ?

Oui, nous sommes certains que l’Aéroport de Dublin conservera sa position de porte d’entrée vers l’Amérique du Nord ; cela fait partie de notre stratégie globale qui vise à étendre notre réseau de liaisons aériennes vers l’Amérique du Nord pour offrir encore plus de correspondances et de choix à nos clients.

Nous pensons que la nouvelle génération d’avions de ligne constitue une chance énorme pour Dublin d’entrer sur des marchés étroits impossibles à desservir avec des avions à fuselage large et que Dublin bénéficie d’une situation idéale pour cela.

L’avenir s’annonce prometteur et les avions de nouvelle technologie nous permettront de renforcer notre position, plutôt que de lui nuire.

La liaison Dublin-Bradley jouera un rôle pionnier et il existe beaucoup d’autres marchés semblables dans le quart nord-est des États-Unis et du Canada.

Le prédédouanement américain, possible toute la journée, est une raison supplémentaire pour transiter par l’aéroport de Dublin et nous avons constaté que plus d’un million de passagers sont passés par Dublin en 2015. Les correspondances n’ont jamais été aussi faciles, grâce aux incitations des compagnies aériennes et aux offres aux passagers telles que les correspondances faciles « sous le même toit » ou le service Web « Dub Hub » par Wi-Fi optimisé par Google, qui aide le passager à trouver son chemin de sa porte d’arrivée à sa nouvelle porte d’embarquement, le tout en cinq langues.

 

Comment l’Aéroport de Dublin a-t-il géré la récente crise économique surmontée avec succès ?

Le nombre de passagers a atteint 23,4 millions en 2008. Après une forte récession de l’économie irlandaise, le nombre de passagers transitant par l’Aéroport de Dublin a baissé de cinq millions entre 2008 et 2010, pour atteindre 18,4 millions. Le trafic de passagers n’a cessé de croître au cours des cinq dernières années, pour connaître une forte augmentation en 2015.

L’Aéroport de Dublin, qui a célébré son 75e anniversaire l’an dernier, a connu un volume record de 25 millions de passagers, soit une augmentation de 15 % par rapport à 2014.

La reprise rapide du nombre de passagers, plus particulièrement au cours des deux dernières années, est due à une combinaison de 50 nouvelles liaisons, l’augmentation de la capacité sur un certain nombre de liaisons existantes et neuf nouvelles compagnies aériennes opérant à Dublin. L’offre de liaisons par long-courrier a augmenté de 65 % depuis 2010, alors que les liaisons du trafic courte distance ont augmenté de 16 %.

Pendant le ralentissement économique, notre stratégie a été de retenir les clients existants, de rechercher de plus solides économies afin d’élargir notre réseau de liaisons, de proposer des prix compétitifs et de mettre en place un mécanisme incitatif généreux.

 

Comment l’Aéroport de Dublin gère-t-il l’afflux actuel de passagers en termes de planification et d’extension ? La troisième piste est-elle une réalité ?

Avec l’ouverture du Terminal 2, à la fin de l’année 2010, nous avons disposé des capacités nécessaires en terminaux pour nous développer. Depuis lors, le nombre de passagers et les déplacements aériens n’ont cessé de croître chaque année.

Pour faire face à l’augmentation de la capacité sur le terrain d’aviation, nous investissons plus de 80 millions d’euros dans un certain nombre de développements décisifs, afin de permettre la réfection et la mise en état de certains éléments essentiels du terrain d’aviation.

L’un des plus importants projets du programme à ce sujet est un développement de 20 millions prévu pour renforcer la capacité du terrain d’aviation, avec l’ajout de 10 nouveaux points de stationnement et trois nouvelles voies de roulage prévus pour les avions. La surface de la nouvelle aire de trafic, appelée Apron 5G, est de 67 500 m2, ce qui équivaut à 15 terrains de football.

Il a toujours été question d’une nouvelle piste à Dublin et nous avons obtenu un permis de construire en 2007 ; cependant, le projet a été suspendu en 2009, à cause de la crise économique.

Maintenant que le trafic s’est fortement redressé, au cours des deux dernières années, les différentes options liées au développement d’une nouvelle piste sont attentivement étudiées avant de prendre une décision sur la meilleure façon de procéder. Il est clair que pour l’économie irlandaise, une autre piste à l’Aéroport de Dublin est nécessaire afin d’améliorer son offre de liaisons et pour soutenir la croissance du commerce et du tourisme, ainsi que les investissements étrangers directs.

 

Nous observons une tendance croissante vers la mise en place de nouvelles technologies, dont bénéficient notamment quelques secteurs clés, tels que les contrôles de sécurité et des passeports, dans les aéroports à fort trafic, afin d’améliorer les opérations. Où voyez-vous ces nouvelles technologies dans le secteur des aéroports, aujourd’hui et à l’avenir ?

Nous adoptons constamment de nouvelles technologies et nous les mettons en œuvre afin de rendre le voyage plus confortable et d’améliorer l’expérience de nos clients dans l’Aéroport de Dublin.

L’Aéroport de Dublin est considéré comme le meilleur en Europe pour ses vitesses de téléchargement en Wi-Fi gratuit.

Une attention particulière a été accordée à l’accélération des transferts.

Nous avons collaboré étroitement avec Google afin de fournir un guide numérique virtuel gratuit aux passagers transitant par notre aéroport. En cliquant sur www.dublinairport.com/dubhub, les passagers transitant vers un autre aéroport sont invités à saisir le détail des informations relatives à leur prochain vol. Ces informations figurent dans leur réservation afin de préparer leur transfert à l’AÉROPORT DE DUBLIN. Ensuite, le lien DUB HUB offre aux passagers un plan numérique indiquant leur position, le numéro de la porte d’embarquement de leur correspondance, les instructions pour s’y rendre ainsi qu’une estimation du temps de marche nécessaire pour l’atteindre. DUB HUB utilise des outils de géolocalisation en temps réel afin de proposer aux utilisateurs une interface graphique simple indiquant clairement les instructions pour se rendre à la porte d’embarquement. Plus tard dans l’année, nous proposerons également aux passagers en transit un plus grand choix de nourriture et de boissons, ainsi qu’une offre de commerces de détail.

Le service de prédédouanement américain a également gagné en rapidité cette année grâce à l’installation de 16 bornes numériques qui permettent au passager d’enregistrer sa photo d’identité, ses empreintes (exigence Esta), avant son passage devant l’agent des douanes et de l’immigration américain à l’aéroport de Dublin. Il est également possible d’identifier vos bagages à l’aide d’une photo (si Dublin est votre aéroport de correspondance ou d’origine). Cela permet désormais à 85 % des passagers d’effectuer leurs démarches en 20 minutes, ou moins.

L’application de l’Aéroport de Dublin, qui a été primée, fournit des informations sur toute une gamme de services via les smartphones ou autres dispositifs mobiles. Nos clients apprécient les informations en temps réel sur les vols, les délais d’attente au contrôle de sécurité et au service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Nous avons ajouté un service de suivi des vols, afin que les utilisateurs puissent s’informer sur les vols, tant au départ qu’à l’arrivée, en temps réel.

Nous collaborons étroitement avec nos partenaires aériens pour proposer des bornes en libre-service utilisables avec les cartes d’embarquement destinées aux dispositifs mobiles.   Nous avons étroitement collaboré avec le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis dans le but d’installer de nouvelles bornes de contrôle automatisé des passeports, afin de simplifier les procédures et de réduire les délais de traitement dans cette zone.

Nous avons travaillé avec les services de l’immigration et la naturalisation irlandais (INIS), afin de fournir des lecteurs pour le contrôle automatisé des passeports.

Nous testons actuellement des bornes automatiques de contrôle, dans les terminaux 1 et 2. Cette technologie permet aux voyageurs d’effectuer plus rapidement les démarches d’enregistrement.

Dans l’aéroport, nous utilisons la technologie Bluetooth pour afficher les temps d’attente avant les contrôles de sécurité en temps réel. Cette technologie est également utilisée pour indiquer les temps d’attente réels aux passagers en provenance de l’étranger, avant le contrôle des passeports.

Afin d’améliorer la sécurité sur le terrain d’aviation, nous avons conçu « Mobile Ops View » une solution qui fournit des informations en temps réel sur tous les déplacements des avions et des véhicules au sol, à l’aide de transpondeurs GPS. Le terrain d’aviation et les emplacements des véhicules au sol s’affichent sur une carte. Cette technologie est particulièrement utile pour que les véhicules détectent les déplacements sur le terrain lorsque la visibilité est mauvaise.

Notre personnel de première ligne utilise de plus en plus la technologie mobile afin de rendre l’accès aux informations plus rapide et plus facile et d’aider les passagers.

Notre site Web présente les différents produits et services disponibles afin que les passagers puissent choisir des services annexes : stationnement des voitures, passage rapide au contrôle de sécurité, services Platinum et salles d’attente haut de gamme.

Nous avons conçu des services d’achats en ligne afin que les passagers puissent passer des commandes avant leur voyage et récupérer leurs achats avant leur départ. De même, les passagers peuvent effectuer leurs achats et les récupérer à leur retour.

 

Ces dernières années, de nombreuses initiatives centrées sur l’amélioration de l’expérience du passager ont vu le jour, avec un ‘accent particulier sur les passagers en transit. D’incroyables fonctionnalités sont disponibles dans certains aéroports, comme Changi à Singapour et les nouvelles plates-formes aéroportuaires du Moyen-Orient. Quelle est la position de l’Aéroport de Dublin à propos de ces initiatives ?

L’Aéroport de Dublin réalise d’importants investissements en matière de proposition de produit en tant qu’aéroport de correspondance. Dans les prochaines années, d’importants investissements en capital permettront d’améliorer l’expérience du passager et l’environnement de l’aéroport, afin que le nombre de correspondances puisse atteindre les deux millions.

Des travaux débuteront cette année sur les installations réservées aux correspondances, afin d’améliorer l’efficacité des processus de transfert, d’augmenter la capacité et d’améliorer l’offre de produits. À partir de l’été 2016, du personnel dédié aux correspondances des vols sera en place au sein du système de transfert afin de proposer un point de contact spécifique pour assister les passagers lors de leur correspondance et leur permettre un transfert plus efficace et rapide. Un site Web actualisé sera mis en ligne en avril. Il comprendra une page sur les correspondances à l’Aéroport de Dublin et fournira aux passagers d’importantes informations sur Dublin, le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis et les avantages de l’Aéroport de Dublin en tant que plate-forme de transit. Nous étudions actuellement les différentes correspondances et les installations de nos terminaux de manière à définir des possibles points d’amélioration permettant de faciliter encore plus le processus. L’Aéroport de Dublin est également impliqué dans les consultations en cours avec nos partenaires pour développer continuellement nos installations au niveau du terrain d’aviation, afin de proposer les meilleurs services en matière de correspondance.

 

Existe-t-il une concurrence de la part d’autres aéroports irlandais, comme celui de Shannon ? Si c’est le cas, affecte-t-elle la stratégie à venir de la DAA (Dublin Airport Authority) ?

L’Aéroport de Dublin est le plus important aéroport d’Irlande ; il accueille 25 millions de passagers chaque année. Nous proposons des vols directs vers 180 destinations dans 38 pays, sur quatre continents.

L’aéroport de Cork, sous l’égide de la DAA, est le deuxième aéroport international en Irlande, avec 2,1 millions de passagers et l’aéroport de Shannon est le troisième, avec 1,7 million de passagers en 2015.

Nous réalisons des campagnes de pub régulières pour l’Aéroport de Dublin, par le biais d’affichages et d’annonces radio, à des endroits stratégiques en Irlande. Nous avons étroitement collaboré avec nos partenaires aériens afin de promouvoir leurs produits en particulier auprès des consommateurs en Irlande du Nord.

Notre stratégie a connu un succès remarquable, surtout auprès des entreprises en Irlande du Nord, avec une croissance de près de 100 % pour ces clients au cours des deux dernières années. L’Aéroport de Dublin, qui se trouve à 90 minutes par l’autoroute, offre aux résidents d’Irlande du Nord un plus grand choix en matière de destinations, de compagnies aériennes et de fréquence de service ; il est également facile d’y accéder en voiture ou en autobus.

Le choix des liaisons, des vols moins chers, de meilleurs temps de vol et des vols fréquents sont les principales raisons pour lesquelles les habitants d’Irlande du Nord optent pour l’Aéroport de Dublin. Il est intéressant de noter que trois voyageurs nord-irlandais sur cinq ayant choisi l’Aéroport de Dublin y ont réalisé au moins deux voyages.

Nous allons continuer à développer notre réseau de lignes aériennes et l’offre de liaisons à partir de l’Aéroport de Dublin, afin de proposer encore plus de choix et de flexibilité à nos clients. Notre stratégie est de rester concurrentiels sur le marché, grâce à nos tarifs et nos incitations financières, tout en améliorant constamment l’expérience des passagers. Nous souhaitons que l’Aéroport de Dublin constitue le premier choix pour l’Irlande, celui que les passagers recommandent.

 

 

Partager cet article