Skip to content

L’usine du futur

Vicente Padilla

Vicente Padilla

AERTEC Solutions / CEO & Founder

 

Le taux de production des avions de la catégorie du B737 ou de l’A320 est d’environ 50 aéronefs par mois, ce qui est bien loin des taux standards de l’automobile. L’industrie automobile peut produire un véhicule par minute. Les fabricants d’avions ne peuvent pas rivaliser avec ces taux, car leur production est beaucoup moins automatisée que celle de leurs homologues de l’automobile. Cela se comprend ; il s’agit d’une industrie de fabrication en petites séries. Dans l’industrie aérospatiale, le savoir-faire abonde.

Les outils intelligents aideront par-dessus tout les fabricants à devenir plus réactifs.

C’est la raison pour laquelle je n’imagine pas une automatisation totale de l’industrie aérospatiale, en tout cas sur les lignes d’assemblage ; pas dans un futur proche.

Mais l’usine du futur est en route, même pour l’industrie aérospatiale. Une nouvelle génération de robots arrive. Ils sont moins chers et plus intelligents. Ils travailleront aux côtés des personnes au lieu de les remplacer. Ils iront chercher les outils et les pièces, déplaceront les objets, seront en mesure de ranger le désordre et offriront des mesures de sécurité aux techniciens.

Un monde virtuel interviendra également. Les techniciens travailleront avec la technologie laser qui projettera la dernière version révisée des plans au-dessus de leur poste de travail. Ils recevront les instructions à travers des lunettes intelligentes. Les vieilles instructions de travail sur papier auront bientôt disparu. Même les pièces virtuelles seront affichées en réalité augmentée pour assister le technicien lors du processus d’assemblage.

Systèmes d’entrepôts automatisés, systèmes de traçabilité RFID, ludification, tablettes, impression 3D, nanotechnologie, etc., la liste semble interminable.

Les outils intelligents aideront par-dessus tout les fabricants à devenir plus réactifs. L’industrie aérospatiale fournit des produits extrêmement personnalisés ; il est essentiel de répondre aux demandes du client. Dans un secteur qui nécessite de la flexibilité, les outils intelligents donneront la possibilité d’accélérer ou réduire la production dans des délais plus courts.

Nous ne devons pas avoir peur de ces changements ; la technologie va assister les travailleurs. L’usine du futur requiert un travail hautement qualifié. L’ancien modèle industriel de relocalisation de la production dans des régions à faible coût de main-d’œuvre touche à sa fin.

cabecera-324web

 

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest