Skip to content

Chronique d’expert par Hamburg Aviation

Franz Josef Kirschfink

Franz Josef Kirschfink

Hamburg Aviation, Coordinating Office of the European Aerospace Cluster Partnership / Managing Director

 

La prévision principale de l’activité aéronautique est que la demande mondiale en matière de nouveaux aéronefs augmente entre 4% et 5% chaque année. Les défis et les tendances qui marqueront notre futur détermineront un grand changement au sein de notre industrie. De grandes entreprises comme Airbus et Boeing ne prévoient pas d’investir dans des aéronefs complètements neuf dans les des années à venir. Or, c’est une situation qui ne s’était jamais produite par le passé.

Dans un futur proche, le véritable défi ne consistera plus seulement à être davantage international, mais aussi à s’étendre à d’autres secteurs.

L’Europe est l’un des deux centres aéronautiques les plus importants du monde ; dont Toulouse et Hambourg sont les régions principales. En tant qu’européens, notre force réside dans le fait d’englober le cycle de vie complet d’un avion.  Et nous avons les compétences et le savoir-faire nécessaires dans de nombreux domaines de la fabrication d’aéronefs. D’autre part, l’une des plus grandes faiblesses est que ces dix dernières années, l’Europe s’est limitée principalement à offrir des produits et des services à son énorme fabricant d’équipements d’origine (OEM). D’ailleurs, le problème de l’internationalisation est le plus grand défi auquel doit faire face l’industrie aéronautique européenne, car nous n’en avons pas fait suffisamment à ce sujet. Actuellement, nous devons travailler sur ce processus de façon plus précise. Il est possible d’être plus internationaux si nous travaillons dur pour y parvenir. Malgré tout, il y a aussi des entreprises qui sont déjà plus ouvertes et internationales et qui se sont fait une place sur le marché de la fabrication d’aéronefs, mais aussi au sein des compagnies aériennes. Les PME doivent changer leur chaîne d’approvisionnement pour trouver une brèche sur le marché. Elles doivent s’organiser de façon différente et de nouveaux accords et collaborations doivent être signés. D’après mon expérience, ce qui est très intéressant, c’est que de forme générale, l’innovation est davantage présente dans les petites que dans les grandes entreprises.

Quant à l’ingénierie aéronautique européenne, le nombre d’entreprises pour développer des aéronefs diminuera. Les grandes entreprises comme Airbus et Boeing auront besoin de produire plus efficacement pour pouvoir faire face aux nouveaux concurrents venus d’Asie, qui sont de plus en plus forts. Or, être plus performant cela signifie être capable d’automatiser et d’améliorer la production. Ce qui représente un autre défi.

Le rôle des clusters européens sera plus important que ce qu’il l’a été ces dernières années. Et ce, pour deux raisons : premièrement ils peuvent jouer un rôle clé dans le processus d’internationalisation, en rapprochant différentes entreprises de différents pays ; et deuxièmement il est beaucoup plus facile de collaborer en nous organisant en clusters. Même l’EACP (Association Européenne de Clusters Aéronautiques) et d’autres clusters européens peuvent jouter un rôle important en permettant que les entreprises soient davantage internationales et en créant un réseau entre clusters aéronautiques et clusters d’autres technologies. Je dois dire qu’en Europe notre approche du cluster est plus avancée qu’aux États-Unis. Cette culture de cluster a commencé il y a déjà quelques années et s’est construite dans un cadre régional. Aujourd’hui cette culture devient plus « européenne » et plus internationale. Dans un futur proche, le véritable défi ne consistera plus seulement à être davantage international, mais aussi à s’étendre à d’autres secteurs.

L’industrie aéronautique européenne est devenue plus compétitive. Et pour y parvenir, il faut proposer des programmes européens et des services à d’autres fabricants d’équipements d’origine d’aéronefs, situés au Canada ou au Brésil et aux marchés émergents comme la Chine et le Japon. Notre industrie possède les connaissances nécessaires pour proposer tous les éléments d’un aéronef : structures, aérodynamique, systèmes, intérieurs et moteurs. Nous sommes l’un des leaders mondiaux dans ce domaine.

Cabecera-Tribuna-02web

Franz Josef Kirschfink
Directeur exécutif de Hamburg Aviation
Bureau de coordination du réseau de clusters aéronautiques européens

 

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest