Skip to content

Le futur de l’avion électrique

Antonio Rodríguez-Laiz

Antonio Rodríguez-Laiz

AERTEC Solutions / Marketing & Communication

cabecera-229web

 

Le secteur aéronautique compte parmi ceux qui contribuent le plus activement à la recherche, l’innovation et le développement de nouveaux éléments qui apportent des progrès et des améliorations à notre société. Cela explique que le transport aérien soit en plein essor sur tous les marchés mondiaux et représente 4 % du PIB mondial. Si nous nous centrons sur les aéronefs, les innovations peuvent concerner de petites parties, à peine perceptibles ou des avions complets.

L’un des domaines qui enregistre le plus d’efforts constants est celui de l’énergie. En réalité, plusieurs voies sont suivies, chacune d’elles avec des objectifs bien marqués. D’une part, la réduction de la consommation de combustible, pour que l’utilisation des aéronefs soit plus rentable, d’autre part, la diminution des polluants produits par les énormes moteurs. Et, tout aussi important, l’objectif très prisé de combiner correctement tous ces facteurs pour obtenir des avions qui vont plus loin, avec une charge supérieure et à moindre frais pour les compagnies. Résumé en un seul mot : l’efficience.

Nous assistons depuis longtemps au développement de prototypes d’avions électriques qui nous surprennent de plus en plus. Et bien sûr, comme toujours, il y a des partisans et des détracteurs de leur viabilité. Mais est-il vraiment viable qu’un moteur électrique puisse faire voler un aéronef qui pèse plusieurs tonnes ?

Or, l’équation de l’avion électrique tient compte de plusieurs facteurs, tels que : la réduction du poids grâce à l’incorporation de nouveaux matériaux ; la réduction du volume des moyens électroniques ; l’augmentation de l’efficience énergétique des batteries ainsi que la réduction de leur densité (et donc de leur poids) ; les innovations en matière de design de la structure, les ailes, les gouvernails, etc.

En réalité nous parlons de plusieurs décennies de recherches et de progrès qui seront peu à peu incorporés aux aéronefs existants ou aux nouveaux. En chemin, nous parlerons de biocombustibles, de moteurs hybrides et d’idées révolutionnaires appliquées au design. Pour l’heure, il semble que l’avion électrique arrivera tôt au tard.

Dans tous les cas, seuls les fabricants aéronautiques mondiaux ont la réponse. Ils sont les seuls capables de développer globalement la technologie qui permettra de le faire, mais aussi de construire les prototypes le moment venu.

C’est pourquoi, les modèles – ou plutôt les concepts – présentés par la NASA, Boeing et Airbus sont surprenants. Voici quelques unes des propositions qui seront développées aux cours des prochaines années.

Nous vous souhaitons un agréable vol.

 

[tboot_column_wrap]
[tboot_column size= »4″]
Caratula-video-Boeing
Avion hybride-électrique de Boeing
[/tboot_column]
[tboot_column size= »4″]
Caratula-video-Airbus
Le futur selon Airbus: Le concept pour 2050
[/tboot_column]
[tboot_column size= »4″]
Caratula-video-AirbusRollsRoyce
Concept pour la propulsion électrique d’Airbus et Rolls Royce
[/tboot_column]
[/tboot_column_wrap]

 

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest