Skip to content

Chronique d’expert par Patrick Lambrechts, Aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud

Patrick Lambrechts

Patrick Lambrechts

Brussels South Charleroi Airport / Operations Director

 

L’aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud se trouve à 50 km de Bruxelles.

Au cours des dernières années, notre aéroport a joui d’une croissance exponentielle, avec l’augmentation du nombre de passagers qui est passé de 200 000 en 2000 à 7 200 000 en 2016.

Airlines Ryanair, TUI, Wizzair et Pegasus sont tous présents à Charleroi, offrant un choix de plus de 100 destinations.

L’ouverture de ces extensions va donc permettre à l’aéroport de Charleroi de poursuivre sa croissance et d’atteindre ainsi son objectif de 10 000 000 de passagers d’ici 2024.

Le terminal actuel a été ouvert en 2008 et a été initialement conçu pour accueillir 3 000 000 de passagers. Il est désormais entièrement saturé et donc dans l’incapacité d’accueillir de nouvelles compagnies aériennes ou de créer les conditions d’exploitation nécessaires pour le développement de celles déjà présentes.

Vingt avions environ sont basés actuellement à l’aéroport, générant des pics de circulation importants : plus de 3 000 passagers décollent entre 6h30 et 7h30 et autant de passagers atterrissent en soirée entre 22h et 23h.

Plus précisément, les activités de l’aéroport qui ont atteint un point de saturation sont les suivantes :

  • Les comptoirs d’enregistrement : 25 comptoirs
  • La zone de sécurité : 8 files
  • La zone de réception des bagages : 3 tapis roulants
  • Les salons de départ

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de construire une extension. D’une part pour améliorer le confort de nos passagers et d’autre part pour nous permettre de poursuivre notre croissance.

Charleroi-expansion-002Dès le départ, les priorités suivantes ont été définies :

  1. Éliminer les points de congestion actuels
  2. Poursuivre notre croissance
  3. Construire une extension simple, rapide et flexible
  4. Respecter un budget limité

Conformément à ces priorités, nous avons choisi de construire une extension sur deux bâtiments.

Le premier bâtiment, relié au terminal existant, comprend les salons de départ « hors espace Schengen » ; la partie « complexe » de ce processus (contrôle frontalier, séparation des flux de passagers et douane), est basée dans le terminal existant.

Cette extension comprend 3 zones distinctes représentant une surface totale d’environ 1 500 m2.

Le deuxième bâtiment, dédié aux passagers « Schengen », est un terminal à part entière, et comprend :

  • Un seul et même salon pour les départs et arrivées
  • 8 comptoirs d’enregistrement
  • 3 doubles files pour les contrôles aux rayons X
  • 3 salons de départs
  • 1 zone de réception des bagages avec 2 tapis roulants
  • 1 zone de tri des bagages semi-automatisée
  • 1 zone de vente

Charleroi-expansion-001La surface totale de la zone est d’environ 4 500 m2.

D’un point de vue architectural, l’accent a été porté sur la simplicité et la luminosité. Le bâtiment n’a qu’un étage ; sa structure est en acier ; les finitions sont basiques : ciment lisse au sol, pas de plafonds suspendus, des systèmes techniques visibles.

Ces éléments ont permis d’effectuer la construction dans des délais très courts : les travaux ont débuté le 14 mars et ont pris fin le 22 décembre, ce qui représente un peu plus de 9 mois pour une surface totale d’environ 6 000 m2 et un budget total de 11 500 000 euros.

L’ouverture de ces extensions va donc permettre à l’aéroport de Charleroi de poursuivre sa croissance, permettant l’accueil d’un plus grand nombre d’avions et d’atteindre ainsi son objectif de 10 000 000 de passagers d’ici 2024.

 

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest