Skip to content

Éclairages des plateformes. LED vs halogénures métalliques

Julia Espinosa

Julia Espinosa

AERTEC Solutions / Airport Planning & Design

 

La technologie LED s’est considérablement développée ces derniers temps grâce aux investissements des entreprises d’éclairage visant à résoudre les défaillances techniques que cet éclairage présentait à ses débuts et, avec en plus la tendance internationale qui consiste à créer des aéroports plus efficaces énergétiquement nous pouvons nous interroger : l’éclairage LED est-il vraiment avantageux ? Son application est bien connue dans le domaine de l’éclairage public, mais qu’en est-t-il des plateformes des aéroports, où les projecteurs sont installés à une hauteur de 25 m ? Donnent-ils un flux lumineux suffisant pour rivaliser avec les halogénures métalliques ? Leur coût d’installation compense-t-il l’économie d’énergie qu’ils présentent tout au long de leur durée de vie utile ?

Pour répondre à ses questions et dégager des données pertinentes, prenons la plateforme d’un aéroport réel et installons l’éclairage avec des projecteurs d’halogénures métalliques et des projecteurs LED en tenant compte des exigences, pour les deux options, stipulées dans la partie 4 du document 9 157 du manuel de conception d’aérodromes de l’OACI.

LED-vs-HM-ENGLes éclairages sélectionnés possèdent une photométrie symétrique, ils proviennent à la même société commerciale et présentent les caractéristiques techniques suivantes :

L’étude de l’éclairage de la plate-forme avec les deux projecteurs nous permet de déduire que :

  • La puissance totale installée dans le cas de projecteurs d’halogénures métalliques est de 176 kW, mais de 73,74 kW dans le cas de LED. De plus, si l’on considère les pertes dues aux ballasts, la solution de l’éclairage LED consomme 58 % d’énergie en moins. Cette réduction de puissance installée représente une économie directe au niveau de l’installation électrique de l’aéroport en câbles, protections et matériel d’urgence.
  • En considérant la durée des lampes, ballasts et projecteurs, et sachant que l’aéroport fonctionne 24 heures sur 24, nous déduisons que les lampes d’halogénures métalliques devront être remplacées tous les deux ou trois ans alors que les projecteurs LED seront remplacés tous les 23 ans.
  • Les projecteurs LED présentent une efficacité d’éclairage de 38,8 % supérieure à celle des projecteurs d’halogénures métalliques.
  • Les éclairages LED s’allument de manière immédiate, ce qui élimine les pertes de temps, à attendre que la lampe atteigne la température adéquate.

Or, si nous analysons le coût initial des projecteurs LED en tant qu’investissement par rapport au coût des projecteurs d’halogénures métalliques, en tenant compte de la maintenance et de la consommation d’énergie annuelle comme flux de trésorerie, nous obtenons un TRI de 19 % et une VAN de 536 000 $, sachant que le taux de rentabilité exigé est le prix de l’obligation américaine à 30 ans.

Ainsi, si l’éclairage LED représente une économie au niveau de la maintenance et de la consommation d’énergie qui se traduit par un investissement avec un TRI de 19 %, avec les mêmes niveaux d’éclairage, la question qu’il faudrait se poser est : pourquoi votre aéroport n’a-t-il pas encore installé l’éclairage LED de plateforme ?

cabecera-307web-02

 

Partager cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur pinterest