0

Chronique d’expert par Esther Apesteguía, Fly News

Le ciel : objet perpétuel de fascination

S’il existe bien une aspiration humaine qui remonte à l’aube de la civilisation, abstraction faite de l’immortalité, force est de constater que le souhait de voler figure au premier plan.

Sans faire référence au mythe d’Icare ou aux engins volants de Léonard de Vinci, penchons-nous uniquement sur la fascination suscitée depuis la nuit des temps par la possibilité de se rendre d’un point A à un point B par les airs.

L’intérêt des médias pour le monde de l’aviation et l’espace demeure une constante.

Depuis la période agitée des débuts du XXe siècle, prolifique en termes d’avancées technologiques, et dont le secteur de l’aviation n’a pas échappé, le sujet éveillait déjà un grand intérêt dans l’activité elle aussi émergente de l’information. Sans radio, télévision ou cinéma, et encore moins Internet et, par voie de conséquence, sans la révolution que le réseau des réseaux a représenté pour les médias, les journaux étaient la seule plateforme qui mettait à la disposition de la population tous ces progrès technologiques, et ceux accomplis par l’aviation en faisaient partie.

Depuis le vol des frères Wright en 1903, en passant par la course à l’espace qui débute à la fin des années 1950, ou par la démocratisation des vols en avion engagée à la fin du siècle dernier avec la percée des compagnies aériennes à bas prix, ou low cost, l’intérêt des médias pour le monde de l’aviation et l’espace demeure une constante.

Et cela se vérifie dans le monde occidental depuis, comme mentionné plus haut, les premiers pas de l’humanité à la conquête du ciel.

Les informations sur l’actualité aérospatiale possèdent aujourd’hui leur rubrique spécifique dans les principaux journaux économiques du monde, comme le Financial Times ou le Wall Street Journal, pour ne citer que deux références internationales, et leur présence est également constatée dans la quasi-totalité des unes de renommée mondiale.

L’Espagne, toutefois, a vu décroître l’intérêt envers cette activité et vis-à-vis de l’industrie qui gravite autour de l’aviation. Alors que dans les années 1990 et au début du XXIe siècle les médias, qu’ils soient généralistes ou économiques, disposaient de leurs journalistes spécialisés pour traiter ce type d’informations, la terrible crise qui touche le secteur depuis 2009 a entraîné une régression.

Les informations concernant l’industrie aérospatiale ne subsistent pratiquement plus qu’à l’état de reliquat, tandis que la présence des compagnies aériennes dans les médias gagne du terrain. L’Espagne est une puissance touristique et, à l’heure actuelle, cette activité n’a aucune raison d’être sans le transport aérien, le tout accompagné des répercussions sur l’économie nationale et, par la même occasion, sur l’information.

Ainsi, alors que des articles se rapportant à une compagnie aérienne sont publiés tous les jours, il est beaucoup moins fréquent en Espagne de trouver des informations, à moins de consulter des ressources spécialisées comme Fly News, sur le quotidien de l’industrie aérospatiale. Ce constat nous relègue une fois de plus à une certaine distance de nos voisins européens, chez lesquels l’actualité aérospatiale occupe toujours une place quotidienne dans les grandes publications économiques et généralistes de la presse écrite.

L’irruption d’Internet et l’avènement des réseaux sociaux ont introduit un nouvel élément qui pourrait être jugé comme perturbateur en fonction des composantes qui jettent les bases d’une information de qualité, où, à l’instar de ce qui se produit dans d’autres secteurs, l’immédiateté a débouté la qualité et la fiabilité des informations données.

Tentons un exercice pour mettre en évidence cette fascination que l’aviation suscite : tapez le mot « A380 » dans votre moteur de recherche et cliquez sur la rubrique « Actualités » : 44 700 000 de résultats en 0,31 seconde…

 

 

Share Button
07/05/2019

Leave a Reply