0

Entretien avec Shamsul Kamar Abu Samah, AMIC

M. Shamsul Kamar Abu Samah est le Président et Directeur général d’AMIC (Centre d’Innovation Malaisien de l’Aérospatiale)

Les principaux ingrédients pour soutenir l’industrie aéronautique seront la focalisation sur les activités de recherche et technologie menées par l’industrie.

linea

Quel est le niveau de croissance du secteur de l’aérospatiale en Malaisie et quels sont les défis auxquels il devra faire face dans un futur proche ?

Le développement de l’industrie de l’aérospatiale en Malaisie est guidé par le plan de l’industrie aérospatiale malaisienne, un modèle stratégique dont l’objectif est de faire de la Malaisie un acteur majeur au niveau international. Récemment, une nouvelle édition de ce modèle a été lancée. Elle couvre des domaines d’orientation spécifiques avec l’ambition de devenir le leader de l’aérospatiale en Asie du Sud-est d’ici 2030. Actuellement, les compagnies malaisiennes sont reconnues internationalement et jouent un rôle majeur dans la chaîne logistique mondiale en tant que fournisseur de pièces et composants d’avions aux principaux constructeurs d’avions, à savoir Airbus et Boeing. Elles fournissent également des services MRO régionaux aux flottes internationales, en plus d’être un fournisseur de services de choix pour les activités de services d’ingénierie.

Le lancement récent du modèle d’industrie aérospatiale de la Malaisie 2030 (Malaysian Aerospace Industry Blueprint 2030) est une manifestation des objectifs de la Malaisie à devenir un champion régional d’ici 2030. Ce plan développé par le « Malaysian Industry-Government Group for High Technology (Groupe hautes technologies du gouvernement-industrie de la Malaisie – MIGHT) » a exposé les approches stratégiques de tous les acteurs impliquant les agences gouvernementales, les responsables du secteur, les instituts de recherche et les universités. Avec l’objectif de générer plus de 55,5 milliards de MYR (14,500 millions USD) en chiffre d’affaires dans ce secteur d’ici 2030 et de fournir des emplois qualifiés à revenus élevés à plus de 32 000 personnes, les plans seront facilités par toutes les parties prenantes.

Pour accomplir ces ambitions ainsi que les futurs défis à venir, des stratégies spécifiques ont été identifiées. Elles couvrent les aspects essentiels tels que les politiques du secteur, la structure institutionnelle, les investissements, le développement des talents, la capture de nouveaux marchés et la recherche et technologie. Les stratégies ne se focalisent pas uniquement sur l’obtention d’importantes recettes dans le secteur, mais insistent aussi sur l’importance de développer encore davantage les activités en amont, de faire progresser les éléments scientifiques et technologiques et d’employer une main-d’œuvre technique extrêmement qualifiée.

 

Quel est le rôle de la Malaisie dans l’industrie aéronautique à l’échelle mondiale ? Quelles sont ses forces et faiblesses ?

La Malaisie est l’un des principaux fournisseurs dans l’industrie de la construction aéronautique, particulièrement en ce ui concerne les pièces et composants de structure aéronautique, ainsi que les composants de l’aérospatiale. Le secteur est pris en charge par une puissante chaîne logistique constituée d’acteurs internationaux et locaux du secteur, c’est-à-dire Spirit AeroSystems, Honeywell Aerospace Avionics, Composite Technology Research Malaysia (CTRM), SME Aerospace, Senior Aerospace Upeca et Aerospace Composites Malaysia pour en nommer certains.

Concernant les services d’ingénierie la Malaisie, par le biais de Strand Aerospace Malaysia (Strand), offre des solutions d’ingénierie abordables et de qualité élevée. Les résultats de la Malaisie incluent l’implication de programmes d’aviation de pointe, tels que l’A380 et l’A350. À ce jour, Strand fournit des analyses sur les principales structures aéronautiques, couvrant : l’analyse statique, les calculs de fatigue et de tolérance aux dommages, les éléments, les composites, la conception, l’assistance en service et l’intégrité structurelle des avions pour les clients internationaux.

Nous sommes également le leader régional du secteur pour l’entretien, la réparation et la révision aérospatiale (MRO). Le gouvernement, par le biais de son programme de transformation économique (ETP), a présenté un projet de point d’entrée spécifique (EPP) permettant d’accélérer davantage le développement de l’activité MRO. Cet EPP a pour objet de transformer la Malaisie en un réseau de services MRO d’aviation régionale, capitalisant sur la croissance du marché international et régional qui devrait atteindre 205 milliards de RM d’ici 2020. Nous avons constaté des développements positifs grâce à l’établissement de nouveaux investissements par le Centre du service clientèle d’Airbus, RUAG Aviation, SR Technics, Airod Aerospace Technology, BHIC AeroServices et Asia Aerotechnics.

En termes de capital humain, la main-d’œuvre malaisienne dans le domaine de la construction aérospatiale ainsi que MRO est commercialisable dans le monde entier. Une grande partie du personnel technique, notamment les pilotes et les ingénieurs aéronautiques, travaille actuellement auprès de compagnies internationales à l’étranger. Sur une note positive, le secteur de l’éducation et de la formation aéronautique de la Malaisie devient plus critique car les exigences des professionnels de l’industrie proviennent désormais non seulement des clients locaux mais aussi des compagnies internationales. Toutefois, cela offre à la Malaisie l’opportunité d’équilibrer la fourniture de ressources humaines en accomplissant les exigences locales, régionales et internationales.

En observant la tendance de croissance internationale du secteur, la Malaisie a une excellente opportunité d’étendre ses activités pendant les 30 prochaines années. Nos défis sont de développer encore plus la capacité technique et la compétence à obtenir plus de lots de travail complexes. Ainsi, nous devons explorer de nouvelles technologies, développer de nouveaux matériaux durables et adapter les processus avancés à nos activités de construction et MRO. Les principaux ingrédients pour soutenir l’industrie aéronautique seront la focalisation sur les activités de recherche et technologie menées par l’industrie.

 

Parlez-nous des données économiques les plus récentes dans le secteur aérospatial en termes de chiffre d’affaires, d’emploi, d’exportations, de compagnies aérospatiales, etc.

Selon une étude récente réalisée par MIGHT, en 2014 l’industrie de l’aérospatiale malaisienne a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 11,8 milliards de MYR (sans compter les opérations des compagnies aériennes), avec 19 500 emplois. Ces résultats ont été fournis par environ 160 compagnies couvrant différentes activités de la chaîne logistique. Grâce à la mise en place du 1er plan d’action aérospatial, la Malaisie a réussi à saisir les investissements de qualité d’acteurs internationaux tels qu’Airbus, Boeing et Hexcel (via une compagnie JV – Aerospace Composites Malaysia), GE Engine Services, Spirit AeroSystems, Honeywell Aerospace Avionics, Celestica, Singapore Aerospace Manufacturing et Messier-Bugatti-Dowty. Il a également été rapporté qu’environ 4,2 milliards de MYR en nouveaux investissements dans le secteur aérospatial ont été enregistrés entre 2010 et 2014.

La valeur des exportations malaisiennes a augmenté en 2014 de 15,7 % pour atteindre 2,9 milliards de MYR, principalement grâce aux pièces et composants d’avions. On s’attend à ce que la valeur des exportations augmente en fonction des nouveaux investissements réalisés dans l’industrie aérospatiale, ainsi que l’introduction de nouvelles initiatives stratégiques par le gouvernement, notamment ETP, Asia Aerospace City (AAC) et le lancement du plan aérospatial malaisien pour 2030 (Malaysian Aerospace Blueprint 2030).

 

Quel est le rôle du Centre d’innovation malaisien d’aérospatiale dans le secteur aérospatial ?

L’activité principale de l’AMIC (Aerospace Malaysia Innovation Centre) est d’entreprendre des projets collaboratifs de recherche et technologie dirigés par l’industrie, conjointement avec les industries et instituts de recherche du secteur aérospatial. Les projets de recherche sont menés par les membres fondateurs principaux, c’est-à-dire le Groupe Airbus, Rolls Royce et CTRM. Toutes les activités de recherche sont dirigées, évaluées et gérées par d’éminents experts de l’industrie dans le cadre du réseau technique d’AMIC. Le lien entre les membres leaders de l’industrie et le gouvernement et les instituts de recherche est renforcé par l’engagement de MIGHT en tant que membre principal et Universiti Putra Malaysia (UPM) en tant que principale université.

L’établissement d’AMIC en tant que centre de recherche de pointe dans le secteur répond à l’une des recommandations clés établies dans le plan aérospatial national de 1997. Fonctionnant en collaboration avec des partenaires universitaires, le rôle principal d’AMIC est de fournir aux universités et aux instituts de recherche les orientations stratégiques et les spécialités ciblées de recherche dans les domaines associés à l’aérospatiale. L’AMIC jouera un rôle primordial pour s’assurer de la contribution de la Malaisie au développement des industries aérospatiales dans le monde.

 

Le Gouvernement de Malaisie soutient activement le secteur aérospatial. Est-ce l’une des clés pour améliorer la compétitivité ?

L’AMIC a été créé par MIGHT afin de promouvoir un environnement collaboratif unifiant à la fois les acteurs du secteur et les instituts de recherche, particulièrement dans les domaines de la recherche et de la technologie. La création de l’AMIC en 2011 en tant que centre d’innovation leader du marché, en vue de l’amélioration de la compétitivité de l’industrie aérospatiale malaisienne sur la scène mondiale, a été soutenue par le Gouvernement de Malaisie via le Conseil aérospatial malaisien.

Les activités de recherche et technologie de l’AMIC reflètent les défis actuels auxquels est confrontée l’industrie aérospatiale malaisienne ainsi que leurs futures opportunités. Deux sujets de recherche, à savoir « L’aviation durable » et « L’usine du futur », ont été choisis pour définir la voie à suivre pour la durabilité de l’industrie aérospatiale malaisienne. L’AMIC s’engage à identifier et à prioriser les principaux projets de recherche et technologie autour de ces thèmes. L’objectif est de fournir aux acteurs du secteur aérospatial et aux partenaires de recherche un portefeuille de pointe en termes de recherche et technologie, et de développer les compétences technologiques et ressources dans les domaines stratégiques clés.

 

Quels sont les projets dans lesquels l’AMIC est actuellement impliqué et quels sont ses défis dans un futur proche ?

Aviation durable

Dans le cadre d’une aviation durable, l’AMIC a joué son rôle de fer de lance dans le monde de l’aviation en encourageant et en incorporant les initiatives aérospatiales vertes et les développements en Malaisie. L’engagement de l’AMIC avec ses partenaires internationaux et le monde de l’aviation s’est traduit par le lancement du Centre d’excellence (COE) pour l’aviation durable. Le COE se focalise essentiellement sur la durabilité, un facteur écologique à long terme, et son orientation porte sur deux aspects principaux des initiatives innovantes :

  • développement des carburants bio dans l’aviation ; et
  • approvisionnement bio en matériaux pour composites

 

Usine du futur

Les nouveaux matériaux et technologies numériques avancés prennent peu à peu place dans la production. En fin de compte, ces nouvelles technologies et processus transformeront les usines en centres d’innovations où les opérateurs hautement qualifiés créeront de nouvelles manières d’ajouter de la valeur à leurs compagnies. Bien que les technologies de l’usine du futur soient largement accessibles, leur mise en place dans la production actuelle est toujours en attente, raison pour laquelle l’AMIC a entrepris de réduire les risques de leur utilisation pour les compagnies aérospatiales en Malaisie et dans la région. L’AMIC se focalise plus particulièrement sur les domaines suivants :

  • Réalité virtuelle
  • Technologies numériques avancées disponibles à la base
  • Matériaux évolués ; impression en 3D de prototypes et de séries de composants
  • Automatisation du processus de fabrication ; lignes de production où le personnel formé à l’informatique et les robots travaillent conjointement

En renforçant l’écosystème de fabrication de composites aérospatiaux malaisiens, l’AMIC s’est concentré sur son soutien et développement dans un écosystème d’innovation de référence dans le monde, particulièrement dans la fabrication de technologies d’ingénierie et de production avancée pour composites. Cela sera possible par un partenariat intelligent entre acteurs du secteur et instituts de recherche locaux, ainsi que par l’exploitation du réseau de recherche international. Les travaux sur ce sujet ont démarré par des études axées sur la modélisation des processus et le traitement de l’influence sur l’assemblage des pièces composites. Cela sera suivi par des projets de démonstration de technologie où l’utilisation de matériaux avancés et de processus de fabrication sera validée.

 

Quels avantages la Malaisie offre-t-elle aux investisseurs ?

Depuis le lancement de son premier plan d’action aérospatial en 1997, la Malaisie a toujours eu la volonté d’accroître le secteur aérospatial en collaboration avec les leaders mondiaux. Pour continuer en ce sens, les investissements en qualité dans le pays sont essentiels pour accélérer le développement de l’écosystème du secteur. Avec une feuille de route stratégique future et définitive mise en place, le secteur bénéficiera du soutien continu des diverses agences gouvernementales impliquant une consultation pour l’établissement de nouvelles activités, l’amélioration de la chaîne logistique par des initiatives spécifiques pour les PME, le développement de parcs aérospatiaux de pointe, le programme de développement continu des talents et la facilitation d’activités collaboratives de recherche et technologie dans le secteur.

La Malaisie offre un avantage concurrentiel évident, notamment des incitatifs fiscaux attrayants, une politique d’équité libérale, un environnement commercial dynamique, des infrastructures et des parcs industriels développés, une main-d’œuvre professionnelle et qualifiée compétente, un coût de main-d’œuvre compétitif, l’emploi d’expatriés professionnels, la disponibilité de prestataires de services d’ingénierie au niveau local et le soutien concernant les activités de recherche et technologie. Ce sont les principaux facteurs contributifs qui font qu’une compagnie aérienne choisit la Malaisie comme réseau régional pour accéder au plus grand marché aérospatial de la région Asie-Pacifique.

 

Asia Aerospace City est une initiative stratégique dont l’objectif est de connecter les acteurs mondiaux du secteur aérospatial avec des opportunités de croissance en Asie. L’AMIC est l’un des partenaires qui participent à cette initiative. Ce projet a-t-il pour objectif de créer le prochain pôle aérospatial en Asie ?

L’AMIC envisage de devenir un centre d’innovation leader dans le domaine aérospatial, qui fournira un soutien important aux besoins du secteur. Pour concrétiser cette vision, l’AMIC a établi un partenariat avec M-Aerotech (une filiale en propriété exclusive d’une agence gouvernementale – MARA) afin de développer la capacité de recherche/technologie aérospatiale au sein de l’AAC (Asian Aviation Centre) et de renforcer encore davantage la capacité de ressources humaines dans le secteur de la construction aérospatiale.

On s’attend à ce que l’établissement de l’AAC soit accessible et bénéfique aux communautés aérospatiales locales et internationales. En exploitant le réseau technique de l’AMIC, nous planifions d’accueillir au sein de l’AAC des experts locaux et internationaux tels qu’Airbus Group, Rolls-Royce, CTRM, Strand Aerospace, University of Nottingham Malaysia Campus (UNMC) et University of Malaya (UM). M-Aerotech sera responsable de la supervision de la génération de recettes de l’AAC via ses six unités opérationnelles stratégiques – le centre de conseils en entreprise, les services d’ingénierie, le centre de développement professionnel, recherche et technologie, investissement et infrastructure.

Tout cela établi, l’AAC comprendra un écosystème d’entreprise complet avec une infrastructure personnalisée de niveau mondial, fournissant aux différents secteurs des services d’ingénierie, de conception et d’analyse des contraintes ; ainsi qu’un développement professionnel qui répondra aux besoins du développement continu en ressources humaines, de même que le secteur de recherche et technologie industrielle dirigé par l’AMIC. Ces composants deviendront les attraits principaux qui feront de la Malaisie un centre pour les fabricants d’équipements d’origine (OEM) du secteur de l’aérospatiale en Asie du Sud-Est, particulièrement pour établir un centre de conception extra-territorial (ODC) et finalement leurs centres régionaux pour les travaux aérospatiaux haut de gamme.

 

 

Share Button
29/07/2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*